Visite

A l'Ange Gardien

Dégustation et restauration


Avec une superbe vue sur l'Abbaye, vous découvrirez un endroit calme et accueillant pour déguster en famille, entre amis ou en groupe, le fromage et la bière d'Orval avec en exclusivité l'Orval vert à la pression.  Une restauration tantôt cuisinée à l'Orval, tantôt du terroir est à votre disposition dans un cadre entièrement renouvelé.


A l’Ange Gardien, le temps s’arrête également pour les visiteurs qui se déplacent en groupe. Afin d’assurer un service souple et efficace, il est suggéré :

  • aux groupes de 20 à 40 personnes, de choisir parmi les menus à options disponibles sur demande,
  • aux groupes de plus de 40 personnes, de composer un menu identique pour tous les invités ou de confirmer à l’avance les choix individuels à l’intérieur de ces menus.Sur réservation, les petits-déjeuners peuvent être servis en dehors des heures d’ouverture.

Inspiration pour votre association, entreprise ou groupement

Ce site paisible met son calme, sa modernité et ses espaces modulaires à votre disposition pour l’organisation de séminaires, conférences, ou autres évènements culturels. Équipées d’un matériel didactique de la dernière génération (multi-projecteurs, wifi, sonorisation, etc.), les salles offrent tout le confort nécessaire au succès de vos réunions. L'Ange Gardien peut accueillir des groupes de tailles diverses.


Heures d’ouverture

  • En saison : 10h00-21h00
  • Hors-saison : 11h30 – 20h00 (fermé le mercredi)
  • Petits-déjeuners matinaux sur réservation.
  • Fermé en janvier.


www.alangegardien.be

A l’Ange Gardien
Route d’Orval, 3,
B-6823 Villers-devant-Orval
tél +32 61 311 886
fax +32 61 325 308
GSM 0497 417 511
alangegardien@orval.be

Une ancienne maison de justice

A quelques pas de l'Abbaye, L'Ange Gardien se tient à l'emplacement d'une ancienne maison de justice, désignée "Maison blanche".  Le Père Abbé d'Orval y exerçait un pouvoir de justice de paix depuis la fin du Moyen Age.


En 1932, Dom Marie Albert crée ce bâtiment pour y accueillir les familles des moines qui ne peuvent alors trouver à se loger à l'Abbaye en reconstruction. L'architecte du monastère Heni Vaes utilise un projet déjà existant dans ses cartons, de style art déco typique de l'entre-deux guerre et le roman de la Comtesse de Ségur lu par ses enfants sert à baptiser l'établissement. En ce lieu monastique, le nom de l'Ange gardien, renvoit au récit biblique du voyage de l'ange Raphaël accompagnant le jeune Tobie, en route vers une belle hospitalité. Dès les années cinquante, l'Ange Gardien reçoit comme destination exclusive de restaurer les visiteurs du site d'Orval.

En 2010, un transformation complète de l'établissement est menée par les architectes Eric Hance et Bertrand Ridremont, qui en accord avec l'administration de l'Urbanisme et du Patrimoine, décident de maintenir la façade de l'ancienne aile, rare témoin pour les années 1930 d'un style "Paquebot" avec sa longue loggia.  La nouvelle aile résolument contemporaine associe des matériaux bois et pierre, propre à l'environnement naturel, et privilégie d'amples dégagements vitrés sur la vallée et la perspective de l'Abbaye.

∧ top