Visite

Expositions temporaires


Dans le bâtiment d'accueil médiéval, la vaste salle du 1er étage accueille tout au long de la saison des expositions temporaires.

COULEURS DU CANTIQUE DES CANTIQUES

Peintures de Marie Rocour.

tous les jours de 10h00 à 18h00 du 25 avril au  21 juin

Marie Rocour, fille de l’artiste Jean Rocour, dès le berceau, elle apprend à voir et à rechercher la beauté. «La beauté des couleurs, des sons, des mots, c’est ce qui m’importe le plus.» Elle a toujours dessiné mais elle s’est vraiment mise à la peinture depuis quelques années. «C’est devenu si impérieux que je n’ai pu résister.» Elle l’a ressenti comme une «nécessité de se dire et plus encore, de dire la beauté, la vie, la vie intérieure, Dieu».

Dans une gamme très colorée, l'artiste laisse vibrer un foisonnement de motifs délicats directement inspirés par les dialogues du Cantique des Cantiques.  L'attente du bien aimé transparaît alors comme autant de paysages variés pour apprivoiser le regard du coeur.  Ce voyage lumineux nous emporte vers le rayonnement d'un disque solaire, d'un visage radieux, de compositions chatoyantes.


TEMPS DU MONDE ET TEMPS DIVIN

Peintures d'Eveline Dabe.

tous les jours de 9h30 à 18h30 du 27 juin au  31 août

Après ses études supérieures artistiques, Eveline Dabe a exercé comme dessinatrice pour le Service des Monuments et sites de la Fédération Wallonie Bruxelles durant une quinzaine d'années. Aujourd'hui, elle est enseignante. Grâce à la Vie et aux relations humaines, son travail de peintre a évolué de la représentation à la perception.

Depuis quelques années, son approche picturale se caractérise par des mouvements proches de la calligraphie ; la fluidité de l'encre  libère le geste créateur. Ensuite arrivent les touches colorées ; acryliques, encres et autres pastels ou crayons ; sans a priori technique. Quelques fois le geste est tracé directement au couteau dans la matière épaisse de la pâte acrylique. Seule existe l'urgence de révéler ce qui traverse l'artiste.

Pour ce voyage pictural à travers les grands moments de l'année liturgique, les oeuvres d'Eveline Dabe se présentent comme autant de méditations dans le temps du monde et le temps divin. Ces temps de méditation ouvrent la porte de l'instant le plus juste pour donner à voir et à créer. Chaque peinture est précédée d'un grand silence... et d'une bougie allumée.  L'artiste témoigne alors : "Le vide créé autour de moi et en moi me permet d'accueillir la Lumière du lien avec le Divin. Ce qui se passe sur la toile ne m'appartient pas vraiment ;  je ne suis que l'instrument qui rend visible une part d'invisible."

Pour les conditions d'entrée et les heures de visite


∧ top