Visite

Expositions temporaires


Dans le bâtiment d'accueil médiéval, la vaste salle du 1er étage accueille tout au long de la saison des expositions temporaires.

 


ARBRES DE VIE

Peintures de Gilles Duflot

tous les jours de 10h00 à 18h00 du 31 mars au 24 juin

Cette exposition se propose de mettre en relation deux axes de la démarche créatrice de Gilles Duflot : d'une part la symbolique de l'arbre s'enracinant dans la grande veine biblique de l'Arbre de vie, depuis la Genèse jusqu'à l'arbre de la croix par-delà la mort, et d'autre part la série de visages qui ouvre à notre monde pluriel et à la singularité de chaque destinée individuelle.

La technique picturale mêle des insertions de matériaux bruts, tels des morceaux de pailles.  L'artiste se tient au plus près de la dimension végétale dans sa fragilité, métaphore de l'existence humaine et de l'avenir de notre terre.

Cette exposition vous convie à un cheminement de l'âme au creux de l'arbre reliant terre et ciel.


QUAND LA TERRE DEVINT LE CIEL

Icônes contemporaines de Natalia Satsyk

tous les jours de 9h30 à 18h30 du 29 juin au 1 septembre

L'artiste Natalia Satsyk s'inspire de l'icône byzantine pour peindre avec le langage de la lumière et de l'obscurité, jusqu'à la disparition de l'image. Dans les icônes sélectionnées pour former un cycle marial, de larges parties de l'image se dissolvent dans la lumière ou l'obscurité, devenant invisibles, créant silence et contemplation dans l'oeuvre.

L'émanation de la grâce à travers les zones de couleur rouges intenses sur les icônes reprennent le langage ascétique de la lumière et de l'obscurité, comme autant de bougies allumées pour Marie. Elles apportent la tonalité intérieure qui va de la sobriété au resplendissement de Marie, visage d'éternité.

Les icônes mariales présentent un visage souvent abstrait ou simplement esquissé.  Ceci laisse l'espace libre pour le spectateur d'entrer en dialogue avec la figure de Marie, par un itinéraire personnel et totalement neuf. Ce prolongement de l'icône aide à comprendre le processus de la peinture de l'icône tradictionnelle centré sur le regard et le visage, et initie à une approche contemplative.  Cette abstraction traduit à sa façon la présence palpitante du visage saint.

La technique de l'îcone ainsi revisitée, parvient à embrasser l'idéal d'une perfection immobile, tout en captant le moment fluide liée à des œuvres abstraites.  Le regard conjugue alors la  pluralité des mouvements d'une âme aimante en quête de Dieu.  Dans l'esprit des icônes, l'ensemble de l'exposition est porté par ce mouvement vertical essentiel qui relie le ciel et la terre et qui invite à l'élévation, comme le fait aussi l'architecture liturgique.  Montrer la combinaison des technicques traditionnelles de l'icône et la recherche créatrice contemporaine, donne au spectateur la liberté de découvrir sa propre façon de contempler et d'accéder au chemin intérieur.


LA VIE EST UN REVE

Témoignages, changement et transition dans la vie de jeunes migrants
Regards photographiques de Natalia Sanchez professeur de théâtre et metteur en scène

tous les jours de 10h00 à 18h00 du 7 septembre au 3 novembre

"La vie est un rêve", est au départ un projet de recherche scénique et photographique, dans lequel sept jeunes immigrants et réfugiés, ont exprimé de manière symbolique leur perception de leur passé, de leur présent et de leur avenir à partir de leur société d’accueil au Grand-Duché du Luxembourg.

L'exposition s'inspire du texte théâtral "La vie est un rêve" (1635), de l'écrivain espagnol Pedro Calderón de la Barca (1600-1681).
L'idée principale est de parler du mystère essentiel de la vie, en tant que réalité transformante où l'être humain vulnérable se découvre et s'ouvre à l'autre. 
Dans un contexte particulier de changement, la démarche de création invite à réfléchir autour des principes fondamentaux du vivre ensemble : la place de la sensibilité humaine, de l'empathie et de la solidarité, et ce malgré les différences et les difficultés auxquelles la société est confrontée hier, aujourd'hui et demain.

Cette exposition est rélaisée en collaboration avec l'ASBL luxembourgeoise Kultrum qui oeuvre à la rencontre par l'art, et par le théâtre en particulier.  Le projet porté par les personnes photographiées dans l'exposition a permis d'aborder autrement le phénomène de la migration, de générer un dialogue interculturel et de donner une voix et un visage pour promouvoir l'appréciation consciente et sensible de la valeur humaine.

Pour les conditions d'entrée et les heures de visite


∧ top