Brasserie

Authenticité & Savoir faire


La Brasserie d’Orval, implantée dans l’enceinte de l’Abbaye, a été créée en 1931 pour financer l’énorme chantier de la reconstruction d’Orval.  Elle a, dès le début, embauché de la main-d’œuvre laïque, dont le premier maître brasseur, Pappenheimer, à l’origine de la recette de fabrication.  La politique commerciale de la brasserie est ajustée aux valeurs vécues par la communauté monastique.  Les revenus de la marque sont consacrés à des œuvres sociales et à l’entretien des bâtiments.


RARETE DE LA BIERE

Les amateurs de la bière d’Orval nous témoignent d’une fidélité qui ne cesse de nous surprendre. Ils semblent avoir si bien influencé leurs amis que cette bière si typée est devenue très demandée et alors, pour beaucoup, trop vite absente des rayons ou des réserves de cafés !

Son lieu de naissance demeure la Brasserie d'Orval logée à l'intérieur même des murs de l'abbaye d'Orval, où vit la communauté trappiste, actionnaire et gestionnaire de l'entreprise.
Les équipements de production, totalement renouvelés dans les quinze dernières années, relèvent des techniques les plus modernes en matière brassicole. Ils sont dédiés à la qualité et au maintien respectueux des méthodes de production bien originales suivies sur le même site depuis bientôt quatre-vingts ans.

Vous nous témoignez souvent de la valeur que vous accordez à cette origine et vous réalisez bien qu’Orval n’étant pas un parc industriel, il ne pourra jamais s’agir sur place d’un grand développement de production.  Avec des quantités brassées et soutirées passées de 40.000 hl en 2000 à 73.000 hl en 2015, approcherions-nous donc d’une limite de capacité ?  Nous devons vous dire que OUI !  Autant vous appréciez notre bière, d’autant plus regrettons-nous de devoir vous le dire et donc de ne pouvoir vous en offrir plus.

Cette production autour de 73.000 hl/an, à condition qu’elle puisse être la plus régulière possible dans le cours de l’année, représente des conditions harmonieuses et optimales de l’utilisation de l’outil tout en garantissant la meilleure qualité et authenticité du produit. Un léger dépassement des capacités n’est pas impossible mais en suivi de qualité, les efforts demandés pour cela sont disproportionnés.  A ces exigences de fabrication, nous ajoutons un constant souci de répartir le plus équitablement les volumes disponibles entre les différents concessionnaires en Belgique.  Par ailleurs nous ne cherchons nullement à développer nos ventes à l'exportation dont le volume reste en-decà des 15% depuis de nombreuses années.

A court et moyen terme, nous ne pouvons qu'envisager une stabilisation de nos ventes et nous vous remercions pour votre compréhension et votre appréciation fidèle de la bière d’Orval.


MATIERES PREMIERES

La bière d’Orval se compose d’eau de source, d'orges «deux rangs de printemps» maltées, de houblons aromatiques et de sucre candi liquide.

BRASSAGE

Après le concassage, un brassage dit « par infusion » et une filtration, le moût est envoyé dans la chaudière à cuire pour subir une ébullition d’une heure et demie. C’est au cours de cette ébullition qu’est ajouté le houblon. Le moût est ensuite refroidi.

FERMENTATION

Les levures « de fermentation hautes » spécifiques d’Orval sont des champignons microscopiques qui transforment le sucre en alcool et en gaz carbonique. La première fermentation en cuves cylindro-coniques dure quatre à cinq jours, à une température de 15 à 23°C.

GARDE

Dans les tanks de garde, une deuxième souche de levure est ajoutée pour poursuivre la fermentation. Des sacs contenant des cônes de houblon sont mis en macération dans la bière pendant deux à trois semaines pour améliorer les arômes : c’est ce qu’on appelle le dry hopping ou houblonnage à cru.

SOUTIRAGE

Après centrifugation, adjonction de nouvelle levure et de sucre pour déclencher la refermentation en bouteille, la bière est soutirée. La brasserie d’Orval ne produit qu’une seule bière embouteillée. Des contrôles permanents assurent la vigilance de qualité.

FERMENTATION EN BOUTEILLES

Après son soutirage, la bière va poursuivre une lente fermentation dans les salles de maturation pendant trois à cinq semaines, à la température constante de 15°C. C’est cette température de refermentation qui conditionnera la température de service d'un Orval.

La forme de quille de la bouteille a été spécialement étudiée pour offrir à l’oeil du consommateur le plaisir d’une bière brillante, en retenant le dépôt de levures lors du service.  Ce dépôt riche en vitamines B, peut se boire par après.


Brasserie d’Orval s.a.

B-6823 Villers-devant-Orval
Orval, n°2,
Tél. : +32 61 311 261  /  Fax : +32 61 312 927
brasserie@orval.be

La brasserie ne se visite que dans le cadre des journées portes ouvertes annuelles.


Vous reconnaitrez les produits trappistes grâce à ce sigle. 
Il n’y a que dix brasseries trappistes au monde www.trappist.com

∧ top