Actualités

Exposition photographique de Christophe Smets
La santé des femmes au Kivu

tous les jours de 10h30 à 17h30 du 18 janvier au 12 mars 2023

SAnté au KIvu des FEmmes : SA.KI.FE

Catalogue en vente au magasin de l'abbaye, avec présentation du reportage au Kivu.

Le point de départ du projet photographique de Christophe Smets est l’action du Dr. Denis Mukwege,
Prix Nobel de la paix, Prix Sakharov, Prix des droits de l'homme des Nations unies.

Le photographe liégeois Christophe Smets s'est attaché à porter un regard d'auteur sur une situation actuelle et dramatique, mettant en avant les émotions des femmes dans un souci de respect et de dignité. La situation des femmes dans le monde est une thématique récurrente du travail de Christophe Smets. Elle lui a déjà inspiré différents projets relatifs à la pauvreté des femmes à Bruxelles et à la lutte contre l’excision dans le monde. Après s’être rendu à plusieurs reprises dans l’est du Congo (Ituri) pour la réalisation de reportages, aiguillé par sa curiosité et son engagement, il a ressenti le besoin de porter un regard sur différents aspects liés à la santé des femmes au Kivu (Nord et Sud) en lien avec le travail du docteur Mukwege.

L'accès aux soins est une problématique criante en RD Congo. Dans beaucoup de zones, les centres de santé sont obsolètes et difficiles d’accès, les soins sont prodigués dans de mauvaises conditions, les médicaments manquent, la santé mentale est ignorée, l'accompagnement social est inexistant… Ces nombreux problèmes sont encore plus accentués pour les populations vulnérables et en particulier, les femmes.

SAKIFE est un projet de reportage réalisé par Christophe Smets, en collaboration avec Olivier le Bussy, qui a pour cadre les provinces du Nord et du Sud Kivu à l'Est de la RD Congo. Il vise à exposer les rôles des femmes dans le système de santé et est basé sur des instantanés de vie de patientes, de victimes, de femmes prestataires de soins et de personnes travaillant sur la thématique santé.

Le point de départ du projet est l'action du docteur Mukwege, prix Nobel de la paix 2018. Pour son travail à l'hôpital de Panzi, où ont déjà été soignées des dizaines de milliers de victimes de violences sexuelles. Partout dans le monde, Denis Mukwege connu comme étant "l'homme qui répare les femmes", ces victimes de violences sexuelles dans le cadre des conflits armés du Congo. Il sillonne le monde pour dénoncer l'utilisation du viol et des violences sexuelles comme armes de guerre, et a mis en place une vision holistique de la prise en charge des femmes victimes de violences sexuelles. Selon cette approche, l'encadrement est global et comprend plusieurs volets : médical, psychologique, juridique et socioéconomique. La Fondation Panzi qui chapeaute une part importante des activités menées par les équipes du docteur Mukwege, en partenariat avec de nombreux acteur·rices humanitaires et de développement, compte pas moins de cinquante projets liés à la santé des femmes victimes de violences sexuelles.

Au Kivu (Nord et Sud), le viol s'est également insidieusement développé dans la société civile, causant des dommages importants au sein des familles. En effet, en RD Congo, les femmes violées sont souvent rejetées par leur communauté.

Le viol n'est pas la seule cause des violences sexuelles causées aux femmes du Kivu. Le portage de charges lourdes, lié à la pauvreté de la population, est régulièrement mis en cause et provoque à long terme des troubles gynécologiques de type prolapsus (descente d'organes).

Bien que les violences sexuelles constituent une part importante des problèmes vécus par les femmes du Kivu, SAKIFE s'est attaché à aborder la santé de manière plus large via l'action d'acteur·rices de la santé présent·es à différents niveaux d'intervention. Le projet met le plus fidèlement possible en lumière les situations souvent précaires et les conséquences globales de l'accès restreint à des soins de santé de qualité pour les femmes de la région. Mais l'exposition présente aussi ce qu’elles mettent en œuvre, avec l’appui de différents partenaires locaux et internationaux pour améliorer leur quotidien et construire un avenir meilleur pour elles et leurs enfants.

L'ambition du projet est de réaliser une exposition itinérante qui témoigne et sensibilise d'une question aujourd'hui plus que jamais au cœur des enjeux majeurs de la société congolaise et humaine. Il est d'ores et déjà prévu que l'exposition puisse poursuivre sa route en Belgique et au-delà, notamment au Canada et en RD Congo.

En savoir plus

fr