Actualités

Installation de Rainer Gross dans le choeur de l'église cistercienne médiévale

Tous les jours du 1er juin 2024 au 1er juin 2025


À l’invitation du Centre d‘Art Contemporain du Luxembourg Belge (CACLB) qui fête en 2024 ses 40 ans, l’Abbaye d’Orval accueille une installation temporaire de Rainer Gross au cœur des ruines de son église médiévale. L’artiste, né à Berlin en 1953, vit à Bruxelles depuis 1977.

Les installations sculpturales de Rainer Gross sont des œuvres monumentales conçues à l’échelle d’une architecture ou d’un paysage. Elles se composent de centaines de pièces de bois patiemment assemblées. À Orval, une ligne noire et irrégulière jaillit du sol près de l’escalier disparu qui jadis menait au dortoir des moines. Elle s’élève et se déploie dans le transept et le chœur de cet édifice en ruines pour traverser le pignon de la rosace et retourner à la terre. 

Le tracé et la souplesse de cette œuvre sculptée ainsi que le mouvement induit par l’ondulation de la ligne emporte le spectateur avec lui. Celui-ci est invité à suivre son cheminement. A la fois légère et imposante, aérienne et enracinée, l’installation est détachée de son environnement, tout en y faisant écho, créant une impression générale de contraste mais aussi d’échange et d’interaction avec l’architecture. Le site devient une partie intégrante de l’œuvre.  Au-delà d’une expérience physique, Rainer Gross nous fait prendre conscience des signes de changements, de dégradation et de disparition dans le passé du lieu. 

Le déploiement spatial de l’œuvre à travers les orifices et les parois de l’architecture, s’entrecroise avec le rythme même d’une journée monastique et vient en ce sens ouvrir un autre horizon de sens, celui d’un apprivoisement entre l’artiste et le lieu monastique, dans une seule inspiration de ce qui est reçut et offert.  Celle-ci fait passer d’un regard extérieur vers la simplification d’un mouvement intérieur.  C’est la vie humaine qui est appelée à s’ajourer, à se laisser traverser mystérieusement par des rais de lumière, comme autant de signes qui entrent en dialogue avec les événements du quotidien, avec l’histoire d’une vie, avec la sérénité d’un lieu traversant les siècles et toujours vivant.

Rainer Gross a créé plus de quarante installations monumentales in situ en des lieux très variés, au Benelux, en Italie et en Suède, mais en majorité à travers la France (à titre d’exemples : Massif du Sancy, Château de Chaumont-sur-Loire, Abbaye de Noirlac, centre historique de Poitiers, Palais épiscopal de Narbonne, Cité de Carcassonne, l’Hôtel de Ville du Havre, Porte des Allemands à Metz…).
 

www.rainergross.net

En savoir plus

fr