Visite

Le parcours de visite est aujourd'hui distribué en quatre lieux : Maison des hôtes, Ancienne Pharmacie, Communs Abraham et Caves Dewez. 
Vous alternez découverte des ruines cisterciennes et parcours thématiques :

  • architecture de l'abbaye d'Orval
  • tradition des moines herboristes
  • savoir-faire brassicole
  • vie monastique dans les siècles

Maison des hôtes

La Maison des hôtes, bâtiment d'accueil des visiteurs, vous transporte dans le scriptorium cistercien.  Les animations vidéos sur de grands lutrins vous font découvrir l’histoire du monastère et à la vie de la communauté monastique aujourd'hui.  Une projection en trois dimensions vous initie ensuite aux trois époques de l'architecture de l'abbaye.

L'histoire de l'architecture de l'Abbaye est ensuite évoquée à travers trois maquettes interractives dont l'une reconstitue l'état du monastère juste avant sa destruction lors de la Révolution en 1793. A cette époque deux ensembles de bâtiments se côtoyaient : l'ancienne Abbaye médiévale et le nouveau complexe construit par Laurent Benoît Dewez.
Des vestiges lapidaires de différentes époques retracent différents styles architecturaux, depuis des chapiteaux préromans jusqu'aux angelots baroques.


Ancienne Perrin

À côté du jardin des plantes médicinales, un bâtiment reconstitue l'officine pharmaceutique telle qu'elle existait au 18e siècle au temps du frère Antoine Perrin, apothicaire. Orval était célèbre pour ses potions notamment son eau d'arquebusade.
La collection présente une série d'objets utilisés dans la préparation des médicaments : broyeur, pilulier, balance ornementée et figurée, ainsi que des ustensils pour soigner, tel la seringue à sangsue. Un remarquable ensemble de pots en céramique servaient à la conservation des herbes.


Caves Dewez

Le parcours vous entraîne dans les caves voûtées du 18e siècle, seuls vestiges des bâtiments néo-classiques construits sur les plans de l'architecte Laurent-Benoît Dewez et fondation de la reconstruction d'Orval au début 20e siècle.

Les objets archéologiques proviennent essentiellement des fouilles menées dans l’église et le cloître médiéval, à partir de 1965 par Christian Grégoire et François Bourgeois . Les objets liturgiques et les peintures provenant de l'ancienne abbaye ont été rassemblées grâce à des dons particuliers.  

La présentation s’articule autour de cinq galeries :

1° lieux et travail monastiques

À partir du 12e siècle, les moines d'Orval créent pllusieurs granges . Experts en hydraulique, les moines tirent des moulins à eau la force motrice nécessaire au développement de l’industrie métallurgique. 
Des outils typiquement cisterciens sont présentés ainsi que leur savoir-faire pour la création de carrelages à l'engobe.
Une maquette interractive du domaine d'Orval permet de situer géographiquement les différents sites des granges, moulins et forges.  A côté des taques de cheminée aux armoiries d'abbé, des pièces de ferronnerie d'art et divers ustensiles de cuisine tous en fonte donnent une idée de la variété de la production dans les anciennes forges d'Orval. 

2° au fil des siècles

Le visiteur est emmené à travers une ligne du temps pour associer les dates clefs de l'histoire d'Orval avec quelques grandes figures européennes intervenues directement dans son histoire : Charle Quint, l'archiduchesse Isabelle peinte par Van Dijck, ou encore Victor Hugo.
Au fil des œuvres exposées, des personnalités émergent :

3° art et foi

L'art sacré regroupe les plus belles pièces réalisées à l'époque "art déco", spécialement de Camille Colruyt, contemporaines de la reconstruction de l'Abbaye à partir de 1926. Des pièces remontant à l'ancienne Abbaye sont aussi exposées, notamment une splendide volute de crosse abbatiale, œuvre d'orfèvrerie baroque du frère Arman Robin, moine du 18e, pour l'Abbé Scholtus.

4° figures monastiques

La vie monastique à Orval est reliée aux grandes figures monastiques saint Benoît et saint Bernard.  Cette filiation spirituelle a directement influencé la vie quotidienne de la communauté, notamment à travers la prière chantée des psaumes.
Un vase acoustique, pièçe rare, retrouvé dans une des parois du chœur de l'église, révèle le soin donné dès le 12e par les moines cisterciens dans la recherche de résonance pour le chant.

5° créations artistiques contemporaines

Des artistes contemporains se sont laissés inspirés par l'esprit du lieu : Christian Jaccard "Partitions Cisterciennes", Caroline Chariot 'L'homme du 3e jour", Mark Swijsen "Jour de GLoire".


Après un circuit de 30 à 60 minutes, la visite se poursuit par la galerie d’exposition temporaire.
Enfin, l’oratoire du Verbe offre un espace de recueillement.


Communs Abraham

Découvrez le patrimoine de la Brasserie d'Orval et le savoir-faire brassicole.

Le bâtiment des Communs Abraham remonte à l’époque des agrandissements du monastère médiéval entrepris au 17e siècle.  Cette aile de la cour des novices regroupait devant le parvis de l’église, logements des jeunes frères et locaux de travail : les « communs ».


Pour réserver une visite guidée ou tout renseignement concernant les visites

Heures d'ouverture (accès aux ruines et au musée)

  • Hiver (novembre- février) : 10 h 30 - 17 h 30, ticket jusque 16h45
  • Entre-saison : 9 h 30 -18 h 00, ticket jusque 17h00
  • Été (juin - septembre) : 9 h 30 - 18 h 30, ticket jusque 17h30

Tarif des entrées

  • Adultes 7,00 €
  • Réduit pour seniors, étudiants 5,00 €
  • Enfants (7 à 14 ans) 3,00 €
  • Solidaire (PMR, handicap, invalidité...) 3,00 €
  • Groupe plus de 20 personnes 6,00 €
  • Groupe seniors, étudiants 4,50 €
  • Groupe avec enfant (7 à 14 ans) 2,50 €
  • Groupe enfants scolaire et cathéchisme (7 à 14 ans) 2,00 €
  • Solidaire groupe (plus de 20 : personnes PMR, handicap, invalidité...) gratuit
  • Membre Article 27

Abbaye d'Orval
B-6823 Villers-devant-Orval

ruines@orval.be

Tél [32] 61.31.10.60


Appréciation de votre visite en famille : réseau Marmaille&co

fr